Frédéric Nicolas
l'agence

Une architecture intégrée au
territoire dans une perspective
de développement durable,
fondée sur une rationalité
constructive qui replace les
qualités d'usage au centre
du projet

article de presse

 


UNE EXPERTISE INTERNATIONALE DANS LES DOMAINES ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTAL

Investi depuis 1973 dans les domaines de l’énergie et de l’environnement, Frédéric NICOLAS a acquis une compétence dont la reconnaissance internationale a été concrétisée par le prix PLEA (Passive and Low Energy Architecture), décerné en 2002 par l’association éponyme regroupant les laboratoires de recherche du monde entier pour l’ensemble de sa contribution au développement de l’architecture bioclimatique.

Un premier séjour aux Etats-Unis en 1973 lui a fait rencontrer les pionniers de l’architecture solaire (Steve Baer, Day Charoudi, John Balcomb…) et a été à l’origine de la publication en mars 1974 de «La Face Cachée du Soleil», premier ouvrage en français traitant de l’utilisation de l’énergie solaire dans le bâtiment (en collaboration avec Marc Vaye et Jean-Pierre Traisnel)

Envoyé spécial du Centre d’Etudes et de Recherches Architecturales entre 1975 et 1978 aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, il a publié 4 suppléments au bulletin édité par celui-ci et réalisé une exposition en collaboration avec le Centre de Création Industriel-Beaubourg.

Membre de l’équipe «Ecoville Europe» depuis 1985, il a tissé des liens avec des architectes en Allemagne, Angleterre et Italie, dont l’agence Napolitaine «Pica Ciamarra» et associés, auteur du bâtiment exemplaire abritant le CNR (Centre de Recherche) de Naples, pour laquelle il travailla sur le projet de "Citta della Scienza" (équivalent de La Cité des Sciences de Paris) à Naples (reconversion bioclimatique d’une friche industrielle de 15 000 m²), en tant que consultant sur les questions bioclimatiques. Lauréat en 1975 de la première cession de l'appel à projets

HOT (Habitat Original par la Thermique), lancé par le Plan Construction, il a depuis mené de nombreuses recherches sur les thèmes de l’architecture bioclimatique et de l’énergie dont «ARCHITECTURE URBAINE BIOCLIMATIQUE» avec Michel REMON pour le Plan Construction (1981-1985). Il a travaillé au sein d’une équipe menée par Bruno Peuportier (ARMINES) à la mise au point d’outils simplifiés pour l’application de la RT 2005 et est consultant pour la région PACA sur les questions de coût global.

Au niveau des réalisations, sa première maison solaire associant systèmes passifs et actifs a été construite en région parisienne en 1977. Abondamment publiée, elle a fait l’objet d’un suivi par une équipe du CNRS. De nombreuses autres réalisations ont vu le jour, principalement dans le sud de la France, dont la Maison d’Accueil Spécialisé de Saignon, lauréate en 2002 du concours «Habitat Solaire – Habitat d’Aujourd’hui» dans la catégorie des bâtiments tertiaires.

Lauréat en 2007 avec Michel REMON du concours international pour la construction du siège de l’INES, bâtiment emblématique à très basse consommation d’énergie (7 500 m² de SHON, 11,4 M. d’€ de travaux) et en 2008 pour un groupe scolaire à énergie positive à Herblay (4 920 m² de SHON, 10,4 M d'€ de travaux)

Continuant à intervenir dans de nombreuses écoles d’architectures, il est membre du comité de pilotage et intervenant au sein de la formation continue organisée à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille sur la Qualité Environnementale des bâtiments en région méditerranéenne. Il est également membre fondateur et président de l’association EnviroB.A.T. Méditerranée depuis mai 2010.

An international expertise in the fields of energy and environment 

Dedicated since 1973 to the fields of energy and environment, Frédéric NICOLAS obtained an expertise which was internationally recognized by the PLEA price (Passive and Low Energy Architecture) awarded in 2002 by the association of the same name, grouping together research laboratories worldwide, for his contribution to the development of bioclimatic architecture.

During a first stay in the USA in 1973, he met some pioneers of solar architecture (Steve Baer, Day Charoudi, John Balcomb…) and he published in March 1974 La Face Cachée du Soleil (The hidden side of the Sun), the first book in french talking about how to use solar energy in buildings (in collaboration with Marc Vaye et Jean-Pierre Traisnel).

Special correspondent of the Centre d’Etudes et de Recherches Architecturales (Architecture studies and research center) between 1975 and 1978 in the USA and in the UK, he published 4 supplements to the newsletter edited by this organization and made an exhibition in collaboration with the Centre de Création Industriel-Beaubourg (Industrial Creation Center-Beaubourg).

Member of the team Ecoville Europe (Ecocity Europe) since 1985, he has created a network with architects in Germany, in the UK, and in Italy, including the Neapolitan agency Pica Camarra and partners who made the remarkable building hosting the CNR (Research center) of Naples. He worked for them as a consultant on bioclimatic topics for the project Citta de la Scienza (bioclimatic conversion of a brownfield of 15 000 m2).

Laureate in 1975 of the first session of the competition HOT (Original Housing by Thermics), launched by the building department, he has conducted since then many studies about bioclimatic architecture and energy, including ARCHITECTURE URBAINE BIOCLIMATIQUE (URBAN BIOCLIMATIC ARCHITECTURE) with Michel Remon for this department (1981-1985). He worked in a team led by Bruno Peuportier (ARMINES) to develop simplified tools to apply the RT 2005 and he was consultant for the region PACA (south east of France) about overall costs.

Regarding his constructions, his first solar house mixing passive and active systems was built in the area of Paris in 1977. It was often published and was followed by a team of the CNRS (National Scientific Research Center). Many other constructions were born since then, mainly in the south of France, including the Maison d’Accueil Spécialisé de Saignon (house for disable people in Saignon, south of France), laureate in 2002 of the competition Habitat Solaire – Habitat d’Aujourd’hui (Solar housing-today housing) in the category of service building.

Winner in 2007 together with Michel Remon of the international competition for building the head quarter of the INES (National Institute of Solar Energy), emblematic building with very low energy consumption (7500 m2, 13,5M€) and in 2008 for a school with positive energy in Herblay (Paris area), certified HQER (4 920 m², 10.4 M€) delivered respectively in 2013 and in 2014.

He built as well the EREA (Regional Establishment of Specialized Education) Louis ARAGON in the Pennes Mirabeau (south of France) together with Kaan Coskun (10 000 m2, 18,5 M€).

He still is a speaker in several architecture schools, acting as a member of the steering committee as well as a speaker within the continuous education system organized by the Ecole Supérieure d’Architecture (Superior Architecture School) of Marseille regarding the Environmental Quality of the Mediterranean area (2003-2012).

He is also one of the creator and was the president of the association EnviroB.A.T Méditerrannée from May 2010 to December 2014. He was a consultant architect of the MIQCP (Interministerial Mission for the Quality of Public Constructions) from 2007 to 2012 and is now Architect advisor for the State (Ministère de l’Egalité des Territoires et du Logement – Ministère de l’Ecologie et Développement Durable et de l’Energie).